Fatigue pendant la grossesse : comment combattre l’épuisement pendant la grossesse

Vous avez du mal à rester éveillée toute la journée maintenant que vous êtes enceinte ?

Beaucoup de gens associent la fatigue à la grossesse. Il s’agit d’un aspect très courant du voyage vers la maternité. Mais si vous pouvez ressentir un certain degré de fatigue pendant toute votre grossesse, il existe des moyens d’augmenter votre niveau d’énergie.

Nous vous aiderons à comprendre pourquoi vous vous sentez si fatiguée et nous partagerons avec vous nos conseils pour réduire la fatigue de la grossesse.


Quand la fatigue de la grossesse commence-t-elle ?

fatigue pendant la grossesse

Bien que la fatigue la plus courante signe de grossesse est l’absence de règles, certaines femmes se souviennent qu’une fatigue extrême a été l’un de leurs premiers indicateurs.

Les mères qui ont déjà accouché vous diront qu’il semble y avoir une différence significative entre la fatigue ordinaire et la fatigue de la grossesse.

La fatigue peut être ressentie très tôt, même juste à la conception. Cependant, n’associez pas immédiatement la fatigue à la grossesse – il existe de nombreuses autres raisons pour lesquelles vous pouvez vous sentir très fatiguée !

Si vous présentez une combinaison de symptômes de grossesse, tels que l’absence de règles, une fatigue inexpliquée, un manque d’énergie et un manque de sommeil, il est possible que vous soyez fatiguée. des nausées inexpliquées, des seins sensibles et de la fatigue – il se peut très bien que vous ayez un petit bébé dans le ventre.

1. Fatigue du premier trimestre

fatigue pendant la grossesse

Il faut une quantité incroyable d’énergie pour créer un être humain ! Au cours du premier trimestre, vous pouvez vous attendre à vous sentir plus fatiguée que d’habitude. Votre corps s’adapte à une augmentation massive des taux d’hormones et votre bébé est en train de former tous ses principaux systèmes organiques.

L’augmentation de votre taux d’hormones peut également vous rendre plus somnolente. Sans compter que votre taux de glycémie et votre pression artérielle seront inférieurs à la normale.

Tous les changements physiques et émotionnels que vous traversez peuvent suffire à provoquer un épuisement extrême.

Ne vous inquiétez pas, mais vous serez probablement surpris de constater à quel point votre niveau d’énergie diminue au cours de ce trimestre.

2. Fatigue du deuxième trimestre

fatigue pendant la grossesse

Le deuxième trimestre est souvent décrit comme un second souffle. Vous vous sentirez presque à nouveau vous-même, à l’exception du petit être humain qui grandit en vous, bien sûr.

Cependant, l’extrême fatigue de certaines femmes se poursuit au cours du deuxième trimestre. Bien qu’elle soit toujours présente, il y a de l’espoir – elle devrait diminuer une fois que le placenta sera complètement développé.

Si votre niveau de fatigue semble toujours être extrême au cours de ce trimestre, vous devriez transmettre cette information à votre médecin.

Le deuxième trimestre est généralement celui où vous avez assez d’énergie pour faire des choses. De nombreuses mamans finalisent la chambre d’enfant et préparent tout avant le troisième trimestre.

Vous vous sentez bien maintenant, hein ? Ne vous laissez pas tromper par votre nouvelle énergie. Vous remarquerez que vos niveaux d’énergie commencent à diminuer à nouveau avec l’arrivée du troisième trimestre.

3. Fatigue du troisième trimestre

fatigue pendant la grossesse

Le troisième trimestre peut entraîner de la fatigue car vous portez maintenant tout le poids supplémentaire du bébé. Non seulement vous transportez un bébé partout où vous allez, mais vous devez également faire face à une augmentation du volume sanguin, au poids que vous avez pris en mangeant pour deux, au liquide amniotique et au placenta ! Il peut être épuisant de vaquer à ses occupations quotidiennes avec une boule de bowling et ses accessoires qui vous accompagnent partout.

Vous êtes probablement agitée la nuit, vous avez du mal à vous installer confortablement et vous allez souvent aux toilettes.

La combinaison de tous ces facteurs peut laisser même les meilleurs d’entre nous se sentir très fatiguées. L’un de vos moments préférés de la journée est probablement de vous glisser dans votre lit – et il n’y a aucune honte à cela !

Vous avez besoin de tout le repos possible parce qu’une fois que votre petit sera là, vous ne vous souviendrez probablement pas de ce que c’est que de se glisser dans son lit, et encore moins de ce que c’est que d’être dans son lit !

Toutes les grossesses sont différentes, vous êtes donc peut-être une exception. Si vous avez la chance de maintenir votre niveau d’énergie pendant la majeure partie de votre grossesse, profitez-en ! Les niveaux d’énergie accrus pourraient bientôt appartenir au passé, alors profitez-en tant que vous le pouvez encore.

Pourquoi la grossesse vous rend-elle fatiguée ?

fatigue pendant la grossesse

Il est difficile de croire qu’un si petit bébé qui n’est même pas encore né puisse déjà avoir un impact sur vos niveaux d’énergie, mais il y a de nombreuses raisons pour lesquelles c’est vrai. Beaucoup de personnes pensent qu’elles ne seront pas fatiguées tant qu’elles n’auront pas un ventre de bébé, mais elles se trompent !

Votre corps est occupé à ajuster les hormones pour préserver votre santé et celle de votre bébé en développement. L’idée de soutenir votre vie et une autre devrait être une indication solide de la raison de votre fatigue.

Il existe plusieurs raisons médicales pour lesquelles vous pouvez vous sentir fatiguée. Les nausées et les vomissements provoqués par les nausées matinales peuvent vous faire sentir faible et fatigué. Il est important de reconstituer autant de nutriments que possible lorsque vous souffrez de nausées matinales. La déshydratation pendant la grossesse et le manque de nourriture peuvent provoquer une hypoglycémie et vous rendre plus fatiguée. Ils peuvent également entraîner d’autres problèmes pour vous et votre bébé.

D’autres conditions telles que l’anémie, l’hypoglycémie, la dépression ou l’hypothyroïdie peuvent également contribuer à un faible niveau d’énergie. Si vous soupçonnez l’un de ces problèmes, il est bon d’en parler à votre médecin.

Votre sommeil nocturne a probablement été interrompu parce que vous n’arrivez pas à vous mettre à l’aise, que vous devez faire un nombre excessif de visites aux toilettes ou que vous avez des crampes aux jambes. Vous serez surpris du nombre de fois où vous pouvez encore vous réveiller au milieu de la nuit, même si vous êtes épuisé.

Si vous n’êtes pas en mesure d’accomplir toutes les choses que vous aviez l’habitude de faire, ne vous culpabilisez pas. Créer une vie est un accomplissement assez important.

La fatigue peut-elle nuire à votre bébé ?

fatigue pendant la grossesse

Tant que vous n’avez pas de problèmes de santé sous-jacents, la fatigue est un aspect normal de la grossesse.

Le processus de création d’une vie est une tâche intimidante, mais il n’est pas dangereux pour votre bébé.

La sensation de fatigue est un signe que votre corps s’adapte correctement à votre bébé. Les hormones en circulation sont probablement à l’origine de vos premiers épisodes de fatigue.

La fatigue peut-elle être le signe d’un problème de santé ?

fatigue pendant la grossesse

La fatigue est un symptôme courant de nombreuses maladies. Mais comme il s’agit d’un symptôme extrêmement courant de la grossesse, vous pourriez facilement négliger d’autres problèmes potentiels.

Voici quelques-uns des autres problèmes de santé liés à la grossesse qui pourraient être à l’origine de votre extrême fatigue :

  • Anémie : La grossesse vous expose à un risque accru de développer une carence en fer. Un manque de fer peut épuiser vos globules rouges, qui transportent l’oxygène vers vos tissus. Vous pouvez alors vous sentir épuisée et faible.
  • La dépression : La sensation de fatigue est un effet secondaire courant de la dépression. Si vous vous sentez désespéré, extrêmement triste ou incapable d’accomplir vos activités quotidiennes, la dépression peut être en cause. Si vous pensez souffrir de dépression, vous devriez consulter votre médecin.
  • Hypothyroïdie: Si elle est identifiée, vous pouvez facilement traiter l’hypothyroïdie. Il est difficile de s’en apercevoir car de nombreux symptômes sont également liés à la grossesse. Si vous remarquez une fatigue accrue, constipation ou une intolérance à la chaleur, sont des signes d’hypothyroïdie.
  • Diabète gestationnel : Une fatigue extrême peut être un symptôme de diabète gestationnel. Il s’agit d’un diabète qui survient lorsque vous êtes enceinte et qui disparaît généralement peu après l’accouchement. Les hormones présentes dans votre corps peuvent interférer avec votre production d’insuline, ce qui entraîne des taux de glycémie non régulés. Les médecins vous feront passer un test de glycémie pour vérifier ce phénomène au cours du deuxième trimestre. Le diabète gestationnel peut également s’accompagner d’une soif extrême et d’un manque de sommeil.

Si vous pensez avoir un problème sous-jacent, vous devriez contacter votre médecin. Un drapeau rouge majeur est si votre fatigue vous frappe assez rapidement et ne diminue pas même après un repos significatif.

Comment gérer la fatigue de la grossesse ?

fatigue pendant la grossesse

Bien que la fatigue soit inévitable, il existe des moyens de restaurer un peu plus d’énergie dans votre quotidien.

  1. Reposez-vous : Vous pouvez avoir l’impression que vous devez être une superwoman et tout faire, mais vous avez besoin de repos. Vous ne devez pas vous attendre à accomplir autant de choses maintenant qu’avant votre grossesse. Vous pouvez attendre jusqu’à demain pour faire votre lessive. Essayez de profiter de ces derniers moments où vous êtes la priorité, et veillez à prendre soin de vous. Couchez-vous tôt et faites une sieste supplémentaire – vous l’avez plus que méritée.
  2. Demandez de l’aide : Si vous vous sentez obligée d’accomplir de nombreuses tâches, n’ayez pas peur de demander à votre partenaire de vous aider à équilibrer la charge. Certaines femmes se sentent coupables de le faire, mais c’est normal de demander de l’aide. Vous et votre partenaire êtes dans le même bateau. Être enceinte est un travail à temps plein, alors demander de l’aide pour faire les courses ou les tâches ménagères est tout à fait justifié.
  3. Exercice : Si vous êtes déjà fatigué, l’exercice est probablement la chose la plus éloignée de votre esprit. Mais faire de l’exercice ne signifie pas que vous devez courir un marathon ou soulever des poids à la salle de gym. Une promenade de 30 minutes à l’extérieur peut avoir des effets bénéfiques importants. La natation est également une excellente option d’exercice pour les femmes enceintes. L’eau peut soulager votre corps en vous donnant l’impression d’être en apesanteur. Toutefois, si vous ne faisiez pas régulièrement de l’exercice avant d’être enceinte, consultez votre médecin avant de commencer à faire de l’exercice. En outre, vous pouvez porter votre vêtements d’entraînement de maternité dans les premières semaines qui suivent l’accouchement, lorsque vous essayez encore de perdre les kilos du bébé.
  4. Surveillez votre régime : Vous mangez pour deux, et si vous vous relâchez au niveau des repas, vous pourriez ajouter à votre fatigue. Votre corps a besoin d’un apport nutritionnel supplémentaire, et manger souvent peut vous aider à maintenir votre taux de sucre dans le sang. Si votre taux de glycémie est bas, cela peut affecter directement vos niveaux d’énergie. Une alimentation saine et équilibrée est la meilleure option pour vous et votre bébé en pleine croissance. Vous pouvez éviter ces chutes de sucre super fatigantes en évitant les aliments sucrés. Adoptez un régime alimentaire avec un bon équilibre de protéines et de glucides sains pour maintenir le taux de sucre dans le sang.
  5. Évitez la caféine : Vous pouvez être tentée de vous laisser aller à une tasse de café pour vous donner un regain d’énergie rapide, mais l’effondrement vous laissera plus fatigué qu’avant. La caféine est également un stimulant, il est donc préférable de l’éviter pendant la grossesse ou de la limiter à moins de 200 milligrammes par jour.
  6. Réduisez votre consommation avant de vous coucher : Si vous buvez beaucoup d’eau avant de vous coucher, vous ne faites qu’augmenter le nombre d’allers-retours aux toilettes que vous devrez faire au milieu de la nuit. En réduisant votre consommation de liquides, ne serait-ce qu’une heure avant de vous coucher, vous pouvez diminuer le nombre d’allers-retours aux toilettes au milieu de la nuit. Cependant, l’hydratation est un élément essentiel de la grossesse, alors assurez-vous de boire beaucoup de liquide tout au long de la journée.
  7. Prenez un bain : Un bain peut être la méthode de relaxation parfaite. Non seulement il vous aidera à vous ressourcer, mais il pourra également apaiser vos douleurs. Assurez-vous simplement que l’eau n’est pas trop chaude, car cela peut représenter un danger pour votre bébé. De plus, vers la fin de la grossesse, le haut de votre corps peut devenir un peu lourd. Assurez-vous de pouvoir entrer et sortir de la baignoire en toute sécurité, et demandez de l’aide si vous pensez avoir des difficultés.
  8. Massage prénatal : Si vous avez du mal à vous détendre, un massage prénatal pourrait être la solution idéale. Cela vous obligera à obtenir une relaxation bien nécessaire. La grossesse peut vous laisser tendue. Un massage prénatal peut vous aider à guérir vos douleurs et vos maux – et il… favorise un meilleur sommeil. Trouvez un massothérapeute qui a été spécialement formé au massage prénatal.
  9. Soyez réaliste : Ne vous fixez pas des objectifs et des attentes dont vous savez qu’ils seront difficiles à atteindre. Cela ne fera que vous pousser à vous surpasser et vous laissera probablement un sentiment de déception.
  10. Accrochez-vous : Votre fatigue peut prendre le dessus sur vous, mais elle ne durera pas éternellement. Prenez les choses un jour après l’autre. Bientôt, vous aurez votre beau bébé qui vous tiendra compagnie à toute heure du jour et de la nuit ! Si votre fatigue a un impact important sur votre vie quotidienne, parlez-en à votre médecin. Il aura peut-être des recommandations à vous faire pour vous aider à retrouver l’énergie dont vous avez tant besoin.

Ne résistez pas à l’envie de vous reposer ou de faire une sieste. Les changements qui se produisent dans votre corps sont très exigeants, et il est tout à fait humain que vous ayez besoin de dormir un peu plus, quelle que soit l’heure de la journée.

Quand la fatigue de la grossesse prend-elle fin ?

fatigue pendant la grossesse

Vous allez probablement ressentir une certaine fatigue tout au long de votre grossesse. Il y aura des moments où elle sera stable, mais il y aura aussi des moments où votre fatigue semblera monter en flèche.

Les niveaux de fatigue varient généralement selon le trimestre. Par exemple, la fatigue d’origine hormonale peut se terminer au cours du deuxième trimestre, mais la fatigue due à la charge commence au cours du troisième trimestre.

Votre corps a besoin de plus de repos maintenant qu’il n’en a eu depuis longtemps, alors assurez-vous de prendre tout le temps nécessaire pour vous aider à retrouver votre énergie.

À la fin de votre grossesse, votre fatigue liée à la grossesse diminuera, mais cela ne signifie pas que vos jours de fatigue sont terminés. Une fois que votre petit bébé fait son entrée dans ce monde, un tout nouveau type de fatigue commence.


Conclusion

fatigue pendant la grossesse

Vous allez être beaucoup plus fatiguée pendant votre grossesse. Rappelez-vous que la fatigue est un aspect normal de la grossesse, mais qu’elle peut parfois être le symptôme d’un problème sous-jacent. N’hésitez pas à faire part de vos inquiétudes à votre médecin.

Écoutez votre corps et sachez reconnaître quand trop c’est trop. Ne vous forcez pas. Si vous vous sentez épuisée, n’ayez pas peur de faire une sieste.

Votre fatigue sera probablement maximale au cours du premier trimestre, diminuera au cours du deuxième, puis reviendra au cours du troisième. Toutes les grossesses sont uniques, de sorte que vos niveaux de fatigue peuvent différer de ceux qui sont considérés comme « normaux ».

La grossesse est une aventure. Vous connaîtrez de nombreux hauts et bas, mais n’oubliez pas que c’est un marathon, pas un sprint. Vous atteindrez la ligne d’arrivée en temps voulu, et l’attente en vaudra la peine.

Laisser un commentaire